Final Fantasy RP

Voici un forum ou vous pourez rp dans le monde de Final Fantasy et y incarner vos heros ou en crée de nouveau!!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 saiketsu kyuusei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Enigma


Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: saiketsu kyuusei   Mer 30 Juil - 20:35

oO°Petit Plus HRP°Oo



    &&*Nom: Johan
    *Age: 20 ans
    *Votre personnage favoris??: cloud
    *Comment avez vous connu le forum?: un ami
    *Votre Niveau Rp selon vous?: normal
    *Combien de jour par semaine serez vous présent?: 6 jour sur 7
    *Avez vous lus le réglement?: oui


---------------------------
*_Présentation_*


oO°Fiche d'Identité°Oo




    &&*Nom: kyuusei ( mort)
    *Prénom: saiketsu ( appel)
    *Age: 25 ans
    *Taille: 1m 80
    *Poids: 75kg
    *Sexe: masculin

    &&*Arme Utilisé: deux épées à lame courbé
    *Chimére: aucune
    *Groupe:
    *Rang au sein du Groupe:
    *Rang:



--------------------
oO°Description°Oo

[img][/img]

&&*Physique:
Etant un danseur du clan déchu « gaido », on pourrait croire que saiketsu a, comme ses ancêtres, un corps fin et effilé, un corps magnifique donné par mère nature…cela n’est pas tout à fait le cas chez lui. Saiketsu a un corps musclé qu’il forgea au cours des 19 années qu’il passa dans la forêt. Son corps semble avoir été créé avec la perfection de la nature et Saiketsu ne le cache que très peu. Son buste, moins large que beaucoup de guerrier de par sa condition de danseur, n’en est pas moins taillé dans le roc. Juste en dessous de son visage, au bas de son cou, des runes étranges sont dessinées, et descende jusqu'à son nombril d’une part, et l’entoure complètement dans le dos, semblant former une chaine runique sceller par un symbole. Ses mains sont très fines et d’une grande délicatesse, des mains qui montrent qu’il n’est pas un ninja mais bien un danseur.

Sa partie basse, la partie la plus importante chez un danseur, est aussi bien taillé que sa partie supérieur, mais celle-ci est caché derrière un pantalon bouffant et léger, le laissant libre de ses mouvements et lui permettant de danser à une grande vitesse, faisant se marié à merveille le rouge sang et le blanc nacre de son vêtement. Il possède une ceinture de tissus incrusté de runes qui entoure trois fois son pantalon...sur sa cheville gauche, il porte une chaîne en or qui lui entoure toute la jambe tel un serpent d'or et qui remonte en dessous de son pantalon autour de son mollet et se fini en haut de sa jambe, un anneau inscrusté dans sa peau bloquant ainsi la chaîne. comme tout danseur, il possède des bijoux partout, plusieurs chevalières à sa main droite, des bracelets en or autour des poignets et deux boucles en or à chacune de ses oreilles

Au niveau de la partie supérieur, il porte un long manteau aux multiples couleurs semblant sortir d’un trésor perdu, un manteau rouge sang incruster de symboles multicolores et ligné par des fils d’or. Celui-ci est constamment ouvert et laisse apparaitre son buste ainsi qu’une partie de ses runes. Lorsqu’il danse, les couleurs de celui-ci se mélangent et forment un arc en ciel qui apaise les vivants de leur douleur et les âmes défuntes de leur condition pour les renvoyer à la nature. Saiketsu a un visage assez fin et de longs cheveux brun retombant dans son cou, certaines de ses mèches retombant partiellement sur son visage et cache ses yeux d’un bleu océan, et sur son front est souvent perché son masque cérémonial.



&&*Psychologie:

Enfant d’un clan déchu ayant pour but de renvoyer les âmes à la nature par des danses funestes qui fut gardés sécrètes pendant des centaines d’années par les « gaido », Saiketsu avait été cantonné à ce rôle et fut élevé pour qu’aucuns sentiments ni sensations ne puissent affecter son cœur, mais le destin avait décidé de mettre cet enfant sur une voie bien différente de celle de son sang. Elevé loin de ses principes mortuaires, saiketsu découvrit tard tout ce que son cœur et son esprit n’avait pu connaitre auparavant. Grandissant dans un paysage paisible, il est aujourd’hui un homme à la double personnalité.

Lorsque seule la vie est prés de lui, il est un homme d’un grand calme et d’une prestance digne des plus grands danseurs, qui parcours les contrées tel un vagabond pour approfondir ses connaissances sur le monde et surtout sur les danses shamaniques et héréditaires. Caché derrière son masque, chaque danse est pour lui un moyen d’ouvrir le cœur des hommes et de voir sur le visage de ceux-ci un sourire de bonheur dans un monde aujourd'hui trés sombre et vil…quoi de plus beau que de voir une petite fille, un sourire au lèvres et les yeux grand ouvert, regardant un homme au couleur de l’arc en ciel dansait tel un ange ? rien aux yeux de Saiketsu, et c’est pour cette raison que Saiketsu aime autant vivre ainsi…

Quand il danse, un sourire magnifique orne son visage, juste en dessous de son masque aux couleurs du ciel, un sourire qui ne disparait jamais quand il danse, mais qui change, car, lorsque la mort vient à la rencontre de Saiketsu, son masque blanc devient un masque fissuré taché de sang, et il devint enigma, le guide de la mort. Tourbillonnant tel un démon assoiffée de sang, toutes les âmes défuntes autour de lui sont prit dans sa danse endiablée et finissent par être renvoyé dans la nature, dispersé…

Quand aux êtres vivants qui se mettent en travers de sa danse…ils sentent la mort les frôler, tel un mise en garde, celle de ne pas stopper celui qui guide ses victimes vers une nouvelle vie…son sourire est toujours présent, mais il est sadique, le sourire d’un démon qui aime sentir la mort prés de lui et le sang éclaboussé son corps, sentir la chaleur et la texture étrange de ce liquide rougeâtre coulait sur sa peau allait.

Un seul corps, un seul masque, deux facettes qui le font être entier, aucunes de ces apparences ne peut exister sans l’autre, car, tel une balance, l’équilibre des deux doit être maintenu pour que saiketsu puissent survivre. Si un jour, les âmes défuntes n’étaient plus renvoyer à la nature, elles pourraient devenir une menace pour le monde et chercheraient à tuer ceux qui pourraient les anéantir




-------------------
oO°Histoire°Oo





« Eiyuu tsura kyuusei », l’homme au masque de mort, voila comment est surnommé dans la vallée le danseur Saiketsu, survivant des guides de la mort, les « gaido », un clan originaire d'oto aujourd'hui disparu...ou presque...

    Le jour commençait à se lever dans cette vaste plaine séparée de deux collines enneigés semblant traversé les nuages à leur sommet et par une rivière, celui ci coupant ces lieux en deux parties et finissant sa course en une puissante cascade tombant dans une vallée en contrebas. Le soleil commençait à se lever et a éclairer de sa couleur oranger ces vastes lieux semblant encore vierge, mais au loin, une cité se dessinée, visible que partiellement à l’horizon, en bas de la vallée à la cascade. L’astre des astres semblait continuer son ascension dans l’horizon pour que sa sœur la lune puisse retourner à un sommeil mérité, tandis que l’astre solaire se levait pour commencer à éclairer cette douce journée de sa lumière blanche et paisible. Dans cette atmosphère encore sombre et inconnue, une ombre se faufilait avec douceur et silence dans cette grande contrée, vallée d'oto. Cette ombre passait tel un fantôme et circulait en silence dans les lymphes sans but ni vie.


    Une petite brise soufflait et se changeait en passant entre le corridor des deux montagnes en vent qui soufflait avec puissance et qui créait un son ressemblant à la plainte d’un être à la limite de la mort, un son triste et effroyable, une mélancolie meurtrière ne pouvant s’arrêter. Continuant à déambulant doucement dans ces galeries sans fin, cet être semblait chercher quelque chose, mais son identité restait toujours secret. Soudain, au bout du chemin, des lumières faibles semblèrent s’allumer, tel un feu faible qui augmentait d’intensité au fur et à mesure que les pas de l’inconnu se rapprochaient du bout de cette vallée, chacun de ses pas se faisait plus appuyé et plus ferme, tel une détermination nouvellement retrouvée, qui se dirigeait avec force vers cette lumière devenue assez forte.

    L’ombre continue à circuler jusqu'à arriver au bout de ces lieux, où la lumière était intense : là, une magnifique cité s’étendait, et était éclairée par des torches et par la lumière lunaire. Dans cette lumière lunaire, l’identité de cet être se dévoila enfin : Un homme était debout, et porté sur lui un manteau noir et blanc, semblant à un damier, et il portait sur la tête un masque noir, laissant simplement deux ouvertures pour ses yeux. Son regard dirigeait sur la cité, il était calme et posé, et il enlevit doucement son masque qu'il posa sur le coin de sa tête. Il regarda une nouvelle fois la cité, debout sur l’eau, au-dessus de la cascade, à plusieurs dizaines de mètres des portes de celle ci.


    * Me voilà arrivé*


    L’homme prit son masque dans sa main et s'accroupis sur le sol, regardant la vallée en silence. son regard était sombre, et son masque commença à devenir noir...Soudain, son masque s'entoura d'une aura noir, l’énergie se déchaîna dans tout le corps de l’homme, et ses yeux commençèrent à devenir d’un jaune doux. Relevant son masque, il le posa sur son visage et il commença doucement à réciter ce qui semblait être une formule, une incantation. Les habitants tremblaient et hurlaient avec puissance, essayant de courir pour échapper à une mort certaines, mais tous le savaient : personne ne pourrait y échapper, l'homme avait décidé de prendre leur vie, et aucun ne sera épargné par sa puissance, mais chacun espérait un miracle, que celui ci ne prenne pas à tous la vie, que la cité ne soit pas, tel l’Atlantide, enfoui sous le sang. L'homme commença à tourner de plus en plus sur lui même et sembla partir comme une toupie vers la cité. La fin était proche pour le peuple de cette ville, quand soudain, au moment où l'homme allait pénétrer dans la cité, celui ci fut propulsé avec force loin de la porte, le choc soulevant un épais nuage de poussière. Quand le nuage se fut apaisé, une femme apparut juste derrière, les bras croisé, le regard vers l'homme. son masque était accroché à sa ceinture. Cette femme avait un visage fin aux traits parfait, elle portait un long manteau blanc et elle avait sous elle un uniforme de ninja.

    Son regard se leva doucement et fixa l’homme qui commença doucement à revenir vers la femme en bas de la colline. Arrivant à sa hauteur, l’homme posa le pied sur la terre ferme.


    - Elena…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Enigma


Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: saiketsu kyuusei   Mer 30 Juil - 20:35

    La femme regarda cette homme et marcha doucement vers lui…d’un pas lent


    - Pourquoi les a-tu protégés…ce ne sont que des hommes…ils n’ont aucun droit…leur vie nous appartient…nous sommes les guides de la mort…

    - Arrête Lian…leur vie n’est pas un jeu…leur vie est à eux, nous n’avons aucunement le droit de leur prendre ainsi…

    - J’ai tout les droits…je suis de ce clan…ils doivent mourir…cette cité doit être à moi !!!

    - Je suis Elena, ta sœur ainée, et je protégerais ce monde contre toutes menaces, qu’elle soit de notre clan ou d’un autre…la mort ne les a pas appellés, ce n'est pas a toi de les juger, tu n'es pas la mort.

    - Dans ce cas, Je vais t’éliminer comme ces pauvre villageois…

    - tu es fou Lian, comme beaucoup dans le passé et dans le présent tu es devenu avide de pouvoir…je dois t’arrêter

    Soudain, les main d’Elan brillèrent d’une lumière vive, et elle commença à tourner, créant une onde de choc qui fut envoyé son petit frère à plusieurs mètres en arrière. Celui ci retomba en bloquant son recul avec sa main sur le sol, et regarda Elena. Il se releva d’un geste rapide et serra forcement deux dagues qu'il venait de sortir, et pointa les lames de l’arme vers la femme.


    - bien, si tu veux les protéger, alors tu vas subir ma colère, je vais te tuer, toi et les villageois, notre clan va s'éteindre avec toi, je serais le seul survivant, je serait la mort elle même, l'unique masque…


    L’énergie de Lian commença à exploser avec puissance, projetant terre et poussière sur plusieurs mètres au alentours. soudain, il partit à grande vitesse vers la femme et commença à se battre avec elle avec ses deux dagues. Pour se protéger, elle sortit deux kunais et un combat au corps a corps débuta, une danse mortuaire sembla apparaitre dans ses mouvements.


    - Lian… je ne te laisserai pas les tuer…je les protégerais, même si je dois y laisser mon âme


    Se relevant de sa position, Elena lâcha les kunais, et elle passa ses mains dans son dos, et en sortit deux sabres. Les prenant bien en main, elle le fixa dans les yeux, et le combat entre les deux puissances recommença aux portes de la cité, les bruits se propageant dans toute la vallée. Enfermé dans leur demeure, le peuple de la cité priait pour que rien ne vienne les punir ou les tuer. La rage des deux adversaires était extrême, aucun des deux adversaires ne voulait être soumis, et la vallée anciennement calme et paisible devint le champ de bataille de ces membre du meme clan, pour devenir, au fil du temps qui passèrent, une vallée détruite par les ondes de choc d’une rare puissance qu’engrangeait ce combat.


    Les deux adversaires étaient tous deux dans un sale Etat, ils portaient sur leur corps la marque de ce combat qui duraient maintenant depuis un long moment, quand soudain, alors que Elena combattait contre Lian à armes égales, celui ci sauta au-dessus de la rivière vers l’autre rive. Quand Elena sauta à son tour au dessus, l'homme se retournit et frappa dans la poitrine de la femme. Celle ci retomba au sol, à genoux, se tenant sa blessure saignante, et elle fixa avec férocité son frère


    - Lian…je ne te laisserais pas prendre leurs vies…


    - Au revoir Elena...

    Lian leva son sabre au ciel, et les redescendu d’un coup, tranchant la tête de la femme. son âme commença à s'élever au dessus du corps, mais le gaido partit sans le faire retour à la nature, il était déchu...Il disparut dans la forêt aux alentours. quelques minutes plus tard, un jeune enfant d'environ 6 ans sortit de la cité et s'approcha du corps de la femme


    - Ma...maman...


    Des larmes coulèrent sur les joue de l'enfant. Prenant le masque de sa maman, il le placa dans une sacoche et mit sa main sur son visage. soudain, un masque apparut sur celui ci, et l'enfant fit une danse funéraire et envoya l'âme de sa maman à la nature...L'enfant tombit ensuite à la renverse dans la rivière, inconscient, et le corps de l'enfant vogua sur les flots vers d'autres contrées ...




    ** Part vers la cité du crépuscule, là où résider dans le passé certains de tes ancêtres...trouvent les âmes qui n'ont jamais pu être renvoyé à la nature, et guide les...Là est ta mission...Il est temps pour toi de rechercher tes propres mélodies...Celle qui fera de toi un shaman unique**

    Le soleil commençait à se lever doucement prés d'une magnifique cascade de glace. Autour de cette cascade, des magnifiques chemins plein de neige tournaient autour de cette magnifique amas de glace. cette glace était d'une beauté divine, et celle ci ne fondait pas, c'était la glace éternel de la cascade de l'eden.

    L'astre solaire était toujours en train de se lever doucement, et soudain, une forme humaine apparu à l'embrochure de deux chemins, la cascade cachait la lumière du soleil et donc l'identité de cette être humain...Enfin, si l'on peut appeller humain un homme marchant au coté de la mort. Marchant d'un pas lent sur le chemin plein de givre, l'homme ne semblait pas avoir de difficulté pour marcher sur cette surface fragile, son instinct lui dictant à quel endroit il devait posés ses pas.

    le chemin était trés escarpé à ce niveau du chemin, et celui ci se rétrécissait petit à petit...L'homme continuait de marcher doucement et arriva enfin à une partie du chemin où une partie de celui ci était détruit, laissant en dessous un précipice de plusieurs dizaines de mètres. Regardant en bas, il vit le vide et se recula de quelques pas pour prendre de l'élan et sauta au dessus du ravin jusqu'au chemin de l'autre coté...Il aurait pu utiliser une autre méthode pour passer de l'autre coté mais n'avait guère envie de devoir rencontrer des ennemis...Vivant en tout cas...

    Au bout de ces lieux, la lumière du soleil apparut au dessus de la cascade tel une aurore lumineux, tel un feu faible qui augmente d’intensité au fur et à mesure que les pas de l'homme se rapprochaient du bout du haut de cette cascade. Voyant le bout du chemin, L’ombre continue à circuler et arriva en haut de la cascade...Là, une grande citadelle oublié s'élevait au dessus des nuages, et l’identité de cet être se dévoila enfin : Un jeune homme d'environ 14 ans apparût dans les rayons solaires, assit sur un rocher. celui ci portait une tunique couleur terre et avait deux dagues à sa ceinture


Dernière édition par Enigma le Mer 30 Juil - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Enigma


Nombre de messages : 3
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: saiketsu kyuusei   Mer 30 Juil - 20:35

- Coaa-Coaa

    Des dizaines de Corbeaux tournaient au dessus des ruines des songes, là où était installé l'adolescent, là où, auparavant, s’élevait une ancien citadelle. Assit au milieu de ses ruines, il ouvrit doucement un œil pour regarder ses volatiles tournaient autour de lui

    - Le temps est bientot arrivé

    l’œil ouvert de l’homme brilla d’un éclat bleutée en regardant ses créatures piaillaient, les souvenirs de ce rêve lui revenant partiellement à l’esprit...Se relevant doucement du rocher, Il regarda ensuite autour de lui : sur une centaine de mètres autour de lui, les ruines s’étendaient, des pierres détruites, des objets mystique détruits, des fresques anciennes arrachés et des chandeliers à moitié écrasés était maintenant l’apparence de ces lieux qui avait été un ancien temple de l’ancienne guerre il y a de cela fort longtemps.

    L’homme marcha entre les débris de pierre et d’objets, quand des dizaines d'âmes sortirent du sol et commença à l'agressé en le traversant de part en part, et des plaintes de douleur et de peine se propagea dans l'esprit de l'adolescent...Posant sa ceinture et ses armes au sol, Saiketsu regarda les âmes autour de lui puis ferma doucement les yeux, et commença à exécuter une danse mortuaire. Ses gestes étaient gracieux et les âmes commencèrent à se rassembler autour de lui, comme absorbé par la danse. Celle ci dura de longues minutes, aprés que toutes les âmes soient revenues à la nature...mais une sensation étrange traversa encore le corps de Saiketsu, il avait l'impression d'entendre un chant apaisant, si parfait qu'il pouvait donner une peur immense à celui qui l'écoutait...guidé par ce son, l'homme partit vers les souterrains des ruines

    la nuit avait maintenant fait totalement place à la lumière sur ces lieux, l’astre lunaire avait disparut dans l’horizon pour retourner à un sommeil mérité, tandis que l’astre solaire s'était levé pour commencer à éclairer cette douce journée de sa lumière paisible, mais dans l'atmosphère sombre et inconnue des souterrains, l'ombre de saiketsu se faufilait avec douceur et silence dans les dédales de galeries. Saiektsu passait de galerie en galerie tel un fantôme qui passait et circulait en silence dans les lymphes sans but ni vie.

    A l’extérieur, une petite brise soufflait et se changeait en entrant dans les galeries en vent qui soufflaient avec puissance et qui créait un son ressemblant à la plainte d’un être à la limite de la mort, un son triste et effroyable, une mélancolie meurtrière ne pouvant s’arrêter. Continuant à déambulant doucement dans ces galeries sans fin, il cherchait toujours d'où provenait ce magnifique son

    Soudain, au bout d’une galerie, une lumière faible sembla s’allumer, tel un feu faible qui augmentait d’intensité au fur et à mesure que les pas de l’inconnu se rapprochaient du bout de cette galerie, chacun de ses pas se faisait plus appuyé et plus ferme, tel une détermination nouvellement retrouvée, qui se dirigeait avec force vers cette lumière devenue assez forte.

    L’ombre continua à circuler jusqu'à arriver au bout de ce tunnel où la lumière était intense : là, une grande caverne s’étendait, et était éclairée par des trous et des fissures dans sa voûte rocheuse où le soleil étendait sa domination par son éclat qui passait dans ses ouvertures. Son regard posé sur la voûte, saiketsu était calme et reposé. N'entendant plus aucun bruit, Il regarda une nouvelle fois la voûte, et rabaissa son regard vers le centre de la caverne.

    * Il faut que je puisse réentendre cette mélodie étrange...je sens qu'elle m'apelle*

    saiketsu s’avança vers le centre de la caverne, et s'asseya au milieu de la caverne et ferma les yeux. Saiketsu resta plusieurs heures assit ainsi, les yeux fermés, il était en osmose avec son environnement, son energie et son esprit était en phase avec son corps, tel une union interdite. Normalement, les personnes déchaînaient et contrôlaient leur energie avec leur corps, lui avait fait en sorte que son esprit soit lié intimement à son energie, l'esprit avait toujours été plus important pour lui que la force pure, il était naturel que ce qui émanait de lui était lié à ce qui était le plus important à ses yeux, il était un danseur mortuaire, un esprit faible et avec une energie dispersé ne pourrait jamais ordonner à des âmes de repartir à la terre.

    Gardant les yeux fermé, il réentendit enfin la mélodie et se releva sans ouvrir les yeux et marcha en silence vers l'origine de la chanson...En ouvrant les yeux prés de la voix, il vit devant lui une âme qui n'était pas retourné à la nature, et qui dansé avec perfection sur cette mélodie...

    - Qui etes vous? demanda Saiketsu

    - Je suis Kyoku, l'esprit de ton ancêtre...

    - Quel est cette mélodie que vous murmuriez auparavant...

    - L'une des 5 mélodies des fleuves infernaux, la mélodie de léthée, le fleuve du jugement...Si tu es capable de l'entendre, c'est que tu es digne d'en apprendre le rituel mortuaire

    - Bien...Je resterais en ces lieux jusqu'a ce que mon apprentissage soit terminé...Ensuite...Je te renverrais à la nature...Je serait le gardien des 5 mélodies des enfers...

    - Qu'il en soit ainsi...

    L'apprentissage des 5 mélodies lui prit 7 ans...7 années pendant lesquelles son corps et son esprit se dévellopèrent à l'unisson, sa vie ne fut centré que sur ces danses, sur la volonté de la perfection, et sur la fortification de son corps, car, pour exécuter les danses des enfers, il fallait un corps solide et résistant à touts sentiment et sensation, la douleur, la souffrance, la peur, pu rien ne devait exister au coeur de son être...au fil de ces années, son masque devint celui de la mort, taché de sang, un masque blanc au fissures innombrables...

-------------------
oO°Test RP°Oo



    &&*Votre RP:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: saiketsu kyuusei   

Revenir en haut Aller en bas
 

saiketsu kyuusei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy RP :: **{Inscription}** :: Présentation en cours-